Plaisir, Générosité & Respect

Bonjour,

Je vous souhaite la bienvenue.

Profitez de mes plans Q, mes plaisirs, ma sensualité, mais aussi de mes poésies, mes fantasmes, mes délires,…

A partager avec vous, pour vous donner envie de découvrir de nouveaux horizons.

Les maîtres mots seront Passion, Plaisir, Générosite et Respect.

Profitez en !

LE MAUDIT de Véronique Samson

Ces paroles bercent ma douleur mais aussi l’interdit bravé avec DMIK.

Quelque part dans la ville
Tu marches
Sans pour autant savoir où tu vas.
Tu repenses à ta vie
Déjà
Tu comptes combien de gens tu as déjà trahi
Combien de gens à qui tu as déjà menti
Combien de gens à qui tu as déjà fait souffrir
Et du fond de ton remords
Tu l’aimes encore.

Tu es prisonnier de ton secret,
Mais ta douleur efface ta faute,
Mais ta douleur efface ta faute,
Mais ta douleur efface ta faute.

Tu es mal dans ta peau.
Tu pleures,
Sans pour autant être jamais consolé.
On rit derrière ton dos.
Laisse faire.
Tu te sens seul dans celle ville de rien.
On rit derrière ton dos.
Mais au fond, qu’est-ce que ça peut faire?
Toi tu souris à tout le monde,
Tu souris à tout le monde.

Tu es prisonnier de ton secret,
Mais ta douleur efface ta faute,
Mais ta douleur efface ta faute,
Mais ta douleur efface ta faute.

Pauvre maudit.
Comme ta vie doit être une comédie.
Pauvre maudit.
Mais comme ta vie doit être une longue nuit
Pauvre maudit.

Quelque chose dans ta vie s’en va
Dont tu ne sais plus réellement quoi penser.
Tu n’as plus l’étincelle du génie
Tu n’as plus l’étincelle de la vie
Tu es mal dans ta peau.
Ce soir
Soudain tu n’aimes plus ton image,
Même si du fond de ta honte
Tu souris à tout le monde.

Tu es prisonnier de ton secret,
Mais ta douleur efface ta faute,
Mais ta douleur efface ta faute,
Mais ta douleur efface ta faute.

Pauvre maudit.
Comme ta vie doit être une comédie.
Pauvre maudit.
Mais comme ta vie doit être une longue, longue nuit
Pauvre maudit.

Mais ta douleur efface ta faute, {x8}
Mais ta douleur… efface… ta faute.

Chronique d’un plaisir annoncé : Rendez vous à l’aveugle…….3ème partie

Mon corps est en émoi et je ne contrôle plus rien, excepté l’infini désir de t’offrir en retour ce délice. Et tout comme toi, te soumettre petit à petit, jusqu’à atteindre l’extrême jouissance.

Je souris de voir enfin ce corps et te propose une coupe de champagne en t’embrassant avec une volupté incomparable mais légèrement bestiale.
J’humecte ma bouche et ma langue de champagne, en te regardant d’un air coquin , charmant et plein de désir….

Je te chuchote de tendres supplices…..puis je me lève… je glisse une chaise contre un mur et pose mes fesses sur le dossier. Mes talons plantés sur l’assise….mon dos plaqué au mur…. j’écarte légèrement les jambes….. je trempe mon index dans le verre de champagne et je le porte à ma langue malicieuse , le lèche langoureusement tel un gland… en te souriant…. Je vide la coupe sur mes seins et me caresse la chatte. Je gémis de plaisir ….et tu brules de désir a me regarder faire.
Tu domines toujours mais tu sais que tu vas chavirer lentement …..

Alors je te rejoins sur le lit et, à mon tour, je te bande les yeux …afin que tu n’anticipes pas mes caresses, et que tu te concentres sur les sensations. Tes mains restent libres pour que tu devines mes courbes autrement.

Je te chevauche. Mon clito encore chaud caresse ton gland… j’effleure ta peau avec mes mains chaudes, et le bout de mes doigts. Mes lèvres champagnisées glissent sur la douceur de ce corps sensible….et bientôt brulant. Tu frissonnes et tes tétons se durcissent délicieusement, leur gout est exquis. Je descend délicatement ma langue sur ton ventre…mes mains frôlent ton sexe, et tes testicules….et je me retourne pour mettre mes jambes au dessus de ta tête. Tu ne vois rien mais devines.

Tu sens mon corps dans cette position indécente, mais tu n’entreprends rien. C’est moi qui dirige maintenant. Ton gland bien dur s’offre à moi… je souffle dessus pour te préparer à l’ivresse….Je le lèche du bout de la langue, en fait le tour… je caresse et enfourne ta queue au plus profond de ma gorge…Je caresse tes testicules dans le même temps…. Je glisse ma langue le long de ta queue… avec des vas et vient plus insistants…des gémissements se font sentir. et tu te sens chavirer et tu commences à verbaliser …. Un léger suintement s’échappe…. et je me délecte de ce foutre chaud et délicieux…alors je glisse lentement ma langue sous tes testicules….. jusqu’à atteindre ton trou que je caresse du bout du doigt…mes seins branle ta queue..ton excitation monte….tu n’as qu’une envie, que j’accélère mes mouvements…. mais je calme les ardeurs grandissantes…. la jouissance n’en sera que plus intense.
Alors je te branle doucement pendant que ma langue scrute et tu jouis en douceur…

Je quitte ce corps bouillonnant quelques secondes…. Tu sens alors mes cuisses te chevaucher, ma chatte mouillée et ton sexe s’engouffrer au plus profond de moi….. Je me penche en avant, me cambre…et je commence un va et viens lent . Ta respiration s’accélère comme la mienne, je gémis de plaisir, la tension monte en toi. Je te sens impatient mais refuse toute initiative de ta part. Je n’accélère pas mes mouvements mais contracte mon vagin…. ton plaisir s’accentue et maintenant je dois contrôler tes gémissements…..Tes jambes commencent à trembler.

Alors seulement maintenant j’ôte le foulard, et te demande de baiser ma bouche. Je prends ton queue à pleine gorge, tu me prends la tete a 2 mains et tu te laches a des vas et viens qui te rendent fou.., je sens ton foutre jaillir en moi. Tu trembles , tout ton corps se raidit, tu es transcendé par cette volupté intense et tes cris décrivent une jouissance inégalable. Je jouis autant que toi de te recevoir comme cela.

Et si tout se passe avec autant intensité que la première fois, je te glisserai dans l’oreille :

« Enchantée, je m’appelle…. »

Chronique d’un plaisir annoncé : Rendez vous à l’aveugle…….2ème partie

Je me place alors idéalement, j’écarte tes cuisses délicatement……je commence à passer ma langue à l’intérieur de tes cuisses, me rapprochant de ta fente déjà très humide.
La pointe de ma langue passe sur la partie extérieure des lèvres, des deux côtés. Dans le même temps je te pénètre avec mon majeur au plus profond.
Je retire mon doigt pour passer ma langue dans toute sa largeur sur ta chatte déjà trempée pour en apprécier le goût…..mmmmmm….le deuxième passage je te saisie la croupe pour y enfoncer cette fois ci toute ma langue bien au fond et te sentir te cambrer de plaisir déjà……
La frénésie m’envahit, je change de position, je t’écarte le cuisse vigoureusement, prend d’assault ton clito déjà tt tendu, et commence à te limer avec deux doigts puis rapidement trois, je veux t’entendre gémir….je te sens bien, je relâche ton clito pour te sentir t’ouvrir encore plus, tu es une gourmande tu aime être remplie cela m’excite beaucoup……..je rentre mon quatrième doigt facilement comme la dernière fois, tu commences à te tendre à être ivre de plaisir, je te fouille bien, il y a encore beaucoup de place, je saisie un de tes seins pour le sucer, tu deviens folle me demande d’arrêter mais il n’en est pas question……je relèche ton clito, tu bouge ton bassin comme une folle, tu essaies de t’empaler sur ma main, je freine un peu……je veux te faire languir…….je place mon pouce…..te libère…. tu t’empales tu cris, je lèche de plus belle ton clito, je veux te faire jouir, je suis en toi je fais de léger va et vient, tu es au paroxisme, tu adores ça…..je sens ta chatte se contracter autour de ma main tu jouis comme une démente…….j’adore………je me retire lentement……mais je ne veux pas te laisser respirer, je mets ta tête au bord du lit, les yeux vers le ciel, tu es encore tt tremblante, je t’ouvre la bouche pour y mettre ma queue….mmmmm…je baise ta bouche doucement, en te prenant par les seins quelques minutes seulement……dès que je sens que tu reviens à toi que ta langue s’active, je me retire de ta bouche passe au dessus de toi soulève une de tes cuisses pour te pénétrer violemment jusqu’au fond, un coup, puis je te lime je viens choquer contre tes fesses tu ne sais plus ou tu es, je veux que tu te rappelle de ce moment longtemps alors je te ravage, te saisie par la nuque pour te défoncer quel pied, tu n’arrête pas de crier……..je ralentis…….je suis épuisé…..je n’ai pas envie de jouir tout de suite…………je t’assoie…..tu as envie de me sucer….tu le fais comme une reine……tu me pompes essaies de me donner un maximum de plaisir je te regarde……mmmmmm…..je viens…….tu me branles je jouie sur toi sur ton visage tes seins………..mmmmm j’ai déjà envie de recommencer………..j’enlève ton bandeau te libère les mains…….j’ai envie qu’à ton tour tu fasses ce que tu as envie que tu libères toute ta perversité sur moi……..

Chronique d’un plaisir annoncé : Rendez vous à l’aveugle…….

Je prendrais une chambre d’hôtel, je te communiquerais l’adresse et le numéro de la chambre.
Je préviendrais la réception de ta venue …….ils te remettrons les clés.
Tu arriveras la première une demie heure avant moi, cela te laissera le temps de te détendre, prendre une douche, prendre un verre.
Après ta douche tu enfileras tes dessous sexy, tu garderas tes bas et tes chaussures à talon…..
Arrive l’heure de ma venue……quand je frapperais à la porte, tu t’allongeras sur le lit la tête noyée dans l’oréllier, les lumières éteintes dans le noir.
Je rentrerais….observerais le spectacle de ton corps offert…..je ne dirais rien……
Ensuite avant tt je te banderais les yeux avec un jolie voile, j’allumerais une lumière tamisée pour mieux profiter de tes courbes enivrantes.
Je me pencherais sur toi prêt de ton oreille pour te chuchoter des compliments, quelques mots crus savamment trouvés….tout en effleurant tes courbes, tes fesses, ton dos…..
Je te ferais ensuite te retourner pour profiter pleinement de ta belle poitrine, lécher doucement tes seins, descendre le long de ton ventre avec ma langue pour l’engouffrer une première fois entre tes jambes et entendre le premier de tes gémissements, début d’une longue série.
Pour te sentir encore plus à moi j’enlèverais la ceinture de mon jeans, je me mettrais à califourchon sur toi……pour t’attacher doucement les poignets……
Commencera alors un long préliminaire pour faire monter un plaisir si intense en toi que tu ne sauras plus ou tu es…..je visiterais chaque partie de ton corps, je jouerais à faire monter ton désir jusqu’à ses limites.
Je commencerais ensuite les choses sérieuses……je lécherais doucement ton clitoris, le bord des lèvres de ta petite chatte la sentant s’ouvrir un peu plus à chaque coup de langue. Je plongerais ensuite un doigt, puis deux te caressant l’intérieur obéissant au rythme que fera ton bassin…..tu me réclamera plus…j’attendrais……je me déshabillerais à mon tour, le sexe déjà dur et tendu…..je le passerais un peu sur tes seins……l’approcherais de ton visage, le tapoterais doucement sur tes lèvres, ta langue……je t’empoignerais doucement les cheveux pour la placer quelques secondes dans ta bouche…..mais juste quelques secondes…..je me retire….repasse par te seins mais cette fois plus vigoureusement…tes gémissements seront le témoins de ton excitation grandissante, tu sauras alors que je vais commencer à te rendre folle……….

SHAME : Vous sentez-vous concerné ? Je suis certaine que OUI!

Mymlf: comment? pourquoi?

Expliquez moi comment on peut oublier son meilleur plan cul? Ce sentiment si fort d’être passé a coté de quelque chose d’important.
J’ai senti cet homme, qui il était , et ça me plaisait. Un air décalé, déjanté, avec une douceur, une sensibilité incomparable, propre à lui.
Il est sans principe, c’est un homme libre dans sa tête. Et ça , c’est une grande richesse.

Biensur j’ai aussi senti un du stress, de la peur, et de la tristesse. et j’aurai voulu l’aider. Mais des hommes comme ceux là ne se laissent porter par leurs émotions. D’abord il n’a pas vraiment le temps. J’ai trouvé qu’il s’assumait avec grandeur même si ce n’était pas sans mal. Enfin un homme qui s’assume et qui n’est pas un assisté. Bref, (comme il dit souvent), c’est un homme, un VRAI.

Il me manque terriblement parce que j’adore ce que j’ai ressenti. Peut être que je me trompe, mais j’aurai voulu savoir un peu plus.
Je part dans 3 semaines pour faire une reportage d’un mois et je rêve de pouvoir le mettre dans ma poche. A défaut il sera dans mon coeur et dans mes espoirs.

LAISSER VOUS ALLER AU MASSAGE (video)

MASSAGE

Désirs & fantasmes : Jouer avec votre partenaire

Faites découvrir vos désirs et vos fantasmes à votre partenaire avec un belle surprise . Une invitation à un jeu fantasme.
pendant une petite pause au boulot… Vous pourriez finir aux toilettes… ou vous regarderez la fille ou l’homme de l’ascenseur différemment…

Jeu fantasmes

NFI,JFDI


« NOT FUCKING INTERESTING, JUST FUCKING DO IT » ou encore « NFI,JFDI’

En français  » Arrêtes de te prendre la tête, et agis! »

DECHIREMENT PASSIONNEL

Image de prévisualisation YouTube
Je me delecte de ce clip!
Paroles de Love the way you lie de Eminem feat Rihanna :

Just gonna stand there and watch me burn,
But thats alright because I like the way it hurts.
Just gonna stand there and hear me cry,
But thats alright because I love the way you lie,
I love the way you lie.

[Eminem]
I can’t tell you what it really is,
I can only tell you what it feels like,
and right now its a steel knife in my windpipe
I can’t breath when I still fight well I can fight
As long as the wrong feels right its like I’m in flight
High off of love, Drunk from my hate,
Its like I’m huffing paint and I love it the more I suffer.
I suffocate and right before I’m about to drown,
She resuscitates me, She fucking hates me and I love it
Wait! Where you going? I’m leaving you
No you ain’t, Come back
Were running right back, Here we going again
Its so insane cus’ when its going it good,
It’s going great, I’m Superman with the wind in his back
She’s Louis Lane, but when its bad its awful
I feel so ashamed, I snap. Who’s that dude?
I don’t even know his name, I laid hands on her
I never stoop so low again, I guess I don’t know my own strength.

[Chorus]
Just gonna stand there and watch me burn,
But thats alright because I like the way it hurts.
Just gonna stand there and hear me cry,
But thats alright because I love the way you lie,
I love the way you lie.
I love the way you lie.

[Eminem]
You ever love somebody so much that you could barely breath when your with em’?
And you meet and neither one, even know what hit em’
You got the warm fuzzy feelin’, ya them chills used to get em’
Now your gettin’ fuckin’ sick of lookin’ at em’
You swore you would never hit em’,
Never do nothin’ to her now your in each others face, spewing venom in your words when you spit em’
You both pull each others hair, scratch, clob, hit em’, throw em’ down, pin em’
So lost in your moment when your in em’
Its the rage thats the culprit, It chokes you both
So they say you best go your separate ways,
Guess that they don’t know you, because today
That was yesterday, Yesterday is over
Its a different day, Sounds like broken records playin’ over
But you promised her, Next time you’ll show her restraint
You don’t get another chance, Life is not a Nintendo game
But you lied again, and now you get to watch her leave out the window,
Guess thats why they call it window pane (pain)

[Chorus]

[Eminem]
Now I know we said things, Did things
That we didn’t mean and we fall back into the same pattern
Same routine, but your temper is just as bad as mine is
Your the same as me, but when he comes to love ya
its just blinded, Baby, Please come back,
It wasn’t you, Baby, It was me
Maybe our relationships isn’t as crazy as it seems
Maybe thats what happens when a Tornado meets a Volcano,
All I know I love you too much to walk and Wait up!
Come Inside, pick up the bags up the sidewalk,
Don’t you hear sincerity in my voice when I talk,
Told you this was my fault, look me in the eyeball,
Next time I’m pissed I’ll lay my fist at the dry wall,
Next time, there wont be no next time,
I apologize even though I know its lies,
I’m tired of the games, I just want her back,
I know I’m a liar, If she ever tries to fuckin’ leave again,
I’m a tie her to the bed and set this house on fire,
Just gonna…

[Chorus]

Traduction de Love the way you lie de Eminem feat Rihanna :[Rihanna]
Tu vas juste rester là et me regarder brûler
Mais c’est pas grave parce que j’aime comme ça fait mal
Tu vas juste rester là et m’écouter pleurer
Mais c’est pas grave parce que j’adore ta façon de mentir
J’aime ta façon de mentir

[Eminem]
Je peux pas te dire ce que c’est vraiment,
Je peux juste te dire à quoi ça ressemble,
Et maintenant c’est un couteau en acier dans mon artère
Je peux pas respirer quand je me bats encore, je peux pas me battre
Tant que le mauvais ressemble au bon c’est comme si j’étais dans un combat
Défoncé à l’amour, bourré de ma haine
C’est comme si je soufflais de la peinture et j’aime plus je souffre
Je suffoque et juste avant de me noyer
Elle me ressuscite, elle me déteste mais putain j’aime ça
Attends ! Où tu vas ? Je te laisse
Non tu pars pas, reviens
On revient en courant, on y retourne
C’est tellement fou car quand ça va si bien
Çava super, je suis Superman avec le vent dans le dos
Elle est Lois Lane, mais quand ça ne vas pas c’est horrible
J’ai tellement honte, je me mets des giffles. Qui est ce mec ?
Je connais même pas son nom, j’ai posé mes main sur elle
Je ne me baisse jamais si bas, je pense que je ne connais pas ma propre force

[Refrain]
Tu vas juste rester là et me regarder brûler
Mais c’est pas grave parce que j’aime comme ça fait mal
Tu vas juste rester là et m’écouter pleurer
Mais c’est pas grave parce que j’adore ta façon de mentir
J’aime ta façon de mentir
J’aime ta façon de mentir

[Eminem]
As tu déjà aimé quelque si fort que tu arrives à peine à respirer quand t’es avec elle ?
Et vous vous rencontrez, tu sais même pas ce qui la frappe
Tu as le sentiment chaud et flou, tu es habitué à l’avoir
Maintenant t’en peux plus de la regarder
Tu t’es juré que tu ne la frapperais jamais
De ne jamais rien lui faire, maintenant tu es dans l’autre situation, en vomissant des mots et en crachant
Vous vous tirez tous les deux les cheveux, vous griffez, vous frappez, tombez à terrre
Tellement perdu dans ces moments où tu es avec elle
C’est la haine la coupable, ça vous étouffe tous les deux
Ils disent qu’ils vaut mieux vous séparer
Je pense qu’il ne vous connaissent pas, parce qu’aujourd’hui
C’était hier, hier c’est fini
C’est un jour différent, on dirait un disque cassé qui joue continuellement
Mais tu lui as promis, la prochaine fois tu te modèreras
Tu n’as pas de seconde chance, ce n’est pas un jeu Nintendo
Mais tu as encore menti, et maintenant tu la vois partir par la fenêtre
Je suppose que c’est la raison pour laquelle il l’appelle carreau (window pane / window pain)

[Refrain]

[Eminem]
Maintenant je sais qu’on a dit des choses, fait des choses,
Qu’on ne pensait pas et on retombe dans le même modèle
La même routine, mais ton tempérament est aussi mauvais que le mien
Tu es pareil que moi, mais quand il s’agit de t’aimer
C’est aveugle, bébé, revient s’il te plait
Ce n’était pas toi, bébé, c’était moi
Peut être que notre relation n’est pas aussi folle qu’elle parait
Peut être que c’est ce qui arrive quand une tornade rencontre un volcan
Tout ce que je sais c’est que je t’aime trop pour marcher et attendre
Reviens, prends les sacs sur le trottoir
Tu n’entends pas la sincérité dans ma voix quand je te parle ?
Je t’avais dit que c’était ma faute, regarde moi dans les yeux
La prochaine fois que je m’énerve je mettrai mon poing contre le mur
La prochaine fois, il n’y aura pas de prochaine fois
Je m’excuse même si ce sont des mensonges
J’en ai marre des jeux, je veux juste qu’elle revienne
Je sais que je suis un menteur, si elle essaie de repartir un jour
Je l’attache au lit et brûle la maison
Je vais juste…


12